HOMEPAGE

HISTOIRE DE LA GUITARE CLASSIQUE

IMAGES DE GUITARES ANCIENNES

HISTOIRE DU FLAMENCO

Histoire du flamenco

TABLE DES MATIÈRES

Qu'est-ce que le flamenco?
Origines
La guitare flamenco moderne
Références
Liens vers d'autres sites de flamenco

Qu'est-ce que le flamenco?

Le flamenco est un art lié au folklore espagnol: en fait, une culture. De plus, le flamenco est relatif non à toute l'Espagne mais à une région en particulier - l'Andalousie. Du point de vue historique, il a toujours été l'expression musicale des pauvres et des opprimés. C'est un art transmis de bouche à oreille auquel les artistes ajoutent leur propre inspiration.

Le flamenco est un art composé de trois parties qui sont le chant, la danse et la guitare simultanément - ainsi que par des éléments de rythme (par claquement des mains et autres moyens). Cela est considéré comme une forme artistique en soi. Le flamenco est constitué de centaines de types différents de pièces, ayant des noms génériques tels que  seguiriyas, soleares, alegrías, malagueñas, fandangos, zapateado, rondeña, etc. Ces pièces se distinguent par des caractéristiques mélodiques, rythmiques et des structures harmoniques qui leur sont propres; chacune possédant une ambiance propre. Et plusieurs sont des variantes régionales de formes similaires à l'origine.

Origines

On croit que l'origine du flamenco remonterait aussi loin que le 16ème siècle. Le chant dans le flamenco (ou cante, comme on l'appelle) provient et représente une synthèse d'au moins quatre cultures:

les Gitans
les Maures, ou Arabes
les Juifs
les indigènes d'Andalousie

Les trois premiers ont été réunis lors de la persécution générale qui a suivi l'expulsion des Maures en 1492. Éventuellement, le flamenco a été créé par la fusion du cante gitano (chant gitan) avec la musique folklorique andalousienne. L'accompagnement du chant par la guitare est un phénomène plus tardif même si des voyageurs en Andalousie l'ont rapporté au 18ème siècle. Le chant folklorique d'Andalousie avait été accompagné, dans le passé, par différents instruments locaux dont la bandurria, le violon ainsi que le tambourin, mais dorénavant la guitare fut l'instrument prédominant à cet effet.

Le flamenco devint pour la première fois un art de spectacle public pendant la seconde moitié du 19ème siècle, avec l'émergence des cafe cantante. Le premier cafe cantante ouvrit à Séville en 1842, et attira très peu d'attention. Mais vers les années 1860, des cafés semblables virent le jour non seulement dans les villes importantes d'Andalousie mais aussi loin que Madrid, et au-delà. Un auditoire d'aficionados venant de toutes les classes et professions de la société assistait au spectacle. Le spectacle pouvait habituellement comprendre un groupe d'un ou deux chanteurs, trois ou quatre danseuses et deux danseurs, accompagnés par deux guitaristes. La seconde moitié du 19ème siècle fut l'un des grands âges du flamenco. Dans les cafés, se sont rassemblés les chanteurs gitans (cante gitano) et les chanteurs andalous (cante andaluz) qui, ensemble, devinrent maîtres de nombreuses formes de flamenco. Les cafés furent témoins également de l'expansion du rôle de la guitare, laquelle devint extrêmement populaire. Ils embauchaient de façon régulière un premier ainsi qu'un second guitariste, qui devaient savoir accompagner plusieurs différentes formes de chants et de danses, et être capables d'interpréter correctement les styles des différents chanteurs. Bien que le chanteur fut la figure dominante du flamenco, le guitariste prit un rôle de plus en plus important avec le temps. Les bons guitaristes étaient très recherchés, la compétition était féroce. Dans leurs efforts pour surpasser leurs compétiteurs, les guitaristes introduisaient de nouvelles techniques, et parfois avaient recours à des astuces extravagantes de mise en scène telles que jouer avec un gant à une main, ou en tenant la guitare au-dessus de la tête. Mais, des cafés, émergèrent une série d'excellents guitaristes dont l'un des plus célèbres fut Rámon Montoya (1880-1949), qui allait devenir plus tard le précurseur de la guitare solo du style moderne de flamenco.

L'âge d'or des cafés cantantes se termina vers la fin du siècle dernier, et vers 1910, il ne restait pratiquement plus rien de ces endroits. De 1910 à 1936, la représentation théâtrale du flamenco, l' "Opera Flamenca" et le "Ballet Flamenco" furent en vogue. Le goût du public se tourna du côté d'un type de voix plus douce, telle que personnifiée par Antonio Chacón, par les cantes andalous plus légers. Les chanteurs numéro un du temps, Chacón et Torre furent parmi les plus grands de l'histoire du flamenco. Il y avait de vrais artistes également parmi les danseurs, et de célèbres guitaristes tels que Javier Molina, Ramón Montoya, Manolo de Huelva, ainsi que Perico del Lunar.

La guerre en Europe de même que les séquelles de la guerre civile en Espagne firent des années 1940 une décade non propice pour le flamenco, avec peu d'opportunité de gagner sa vie dans ce domaine en dehors des Amériques. Cependant, un intérêt pour le vrai flamenco recommença à se manifester vers les années 1950 créant ainsi des opportunités sérieuses de spectacle. Des festivals à Cordoue, Jerez et Malaga vers la fin des années 1950 et au début des années 1960 stimulèrent l'intérêt public et encouragèrent une nouvelle génération d'artistes.

La guitare flamenco moderne

La guitare flamenco moderne est proche parente de la guitare classique moderne. Les deux ont une origine commune, et sont faites à la main par essentiellement les mêmes méthodes. Toutefois, la guitare flamenco est jouée selon une technique qui lui est propre et possède un son particulier, obtenu par l'utilisation de différentes essences de bois en différentes proportions et dimensions.

On reconnaît trois principales différences entre la guitare flamenco et la guitare classique:

1) L'utilisation de palissandre pour la caisse, en combinaison avec l'utilisation de cèdre ou d'épinette pour le dessus est typique de la fabrication de la guitare classique. La guitare flamenco est fait entièrement de cyprès, et est généralement plus légère, ce qui lui donne un son plus léger et percuttant. Certains guitariste de flamenco cependant préfèrent le son plus profond de la guitare classique tandis que d'autres utilisent un instrument hybride (ayant les caractéristiques des deux sortes de guitares).

2) La guitare flamenco a en plus une plaque en plastique, qu'on appelle golpeadores, à un endroit précis de la caisse. Ce dispositif a pour but de protéger le dessus de la guitare des coups faits avec les ongles de la main droite, une particularité de la musique flamenco.

3) Les guitares flamenco sont souvent équipées de chevilles d'accordage que l'on pousse (comme pour les violons). Sur la guitare classique, on retrouve plutôt des mécaniques d'accordage à engrenages.

Comme dans le cas de la guitare classique actuelle, la guitare flamenco est un instrument d'invention relativement récente.

D'après les preuves disponibles, Antonio de Torres serait celui qui a développé et mis au point la guitare flamenco vers 1850, vers la même période et de la même façon qu'il a défini la guitare classique.

Un examen de près d'une des premières guitares flamenco, fabriquée par Torres en 1867, révèle les caractéristiques de base de l'instrument. Les six cordes sont mises sous tension à l'aide de chevilles de bois, et le corps de l'instrument est légèrement plus petit que chez la guitare classique. Les deux caractéristiques les plus importantes de la guitare flamenco typique, toutefois, restent l'utilisation de cyprès espagnol pour l'arrière et les côtés de la caisse, et la très grande souplesse de sa construction. L'utilisation de cyprès très mince et léger pour l'arrière et les côtés de la caisse est en relation directe avec le son carcatéristique de la guitare flamenco. La construction de l'intérieur de la guitare flamenco est plus simple que sur la guitare classique. Le jeu de cordes de la guitare flamenco est plus bas que sur la guitare classique grâce à des cordes installées plus rapprochées des frettes que chez la guitare classique, ce qui permet un déplacement rapide des doigts, et le manche lui-même est habituellement moins large que celui de la guitare classique. Finalement, la caisse porte la plaque de plastique caractéristique ayant pur but de protéger le bois contre la percussion des doigts et les coups des jointures, ce qui fait partie de la technique du flamenco.
On a déjà supposé que plusieurs des carcatéristiques de la guitare flamenco étaitent liées au besoin d'un instrument non dispendieux. Il ya un élément de vrai dans cet argument puisque les guitaristes flamenco n'étaient pas, traditionnellement, des hommes riches.

Au cours du dernier siècle et quart, la guitare flamenco de base a subi peu de modifications, on a cependant augmenté un peu sa taille. On a fait des essais en utilisant l'érable plutôt que le cyprès comme matériau pour la caisse. Plus récemment, on a introduit la guitare hybride "flamenco-de concert", qui combine les touches typiques et la plaque de la guitare flamenco au palissandre et mécaniques d'accordage de la guitare classique.

Flamenco: forme/famille/style

1) Gitan (cante gitano)
        Soleares (famille)
             Soleares
             La Caña
             Alegrías
             Bulerías
        Seguiriya (famille)
            
Seguiriyas
             Serranas
        Tientos (famille)
             Tientos
             Zambras
             Tangos
             Tanguillos

2) Andalous (cante andaluz)
         Fandangos (famille)
             Fandangos grandes
             Fandangos de Huelva
            Granadinas (Granaínas)
           

            Media Granaínas
            Malagueñas
            Verdiales
             Minera
             Rondeña
             Tarantas
             Tarantos

3) Influence folkorique
              Farruca
              Garrotín
              Petenera
              Sevillanas
              Villancico
              El Vito

4) Influence latino-américaine
              Guajiras
              Colombianas
              Rumba

RÉFÉRENCES

Evans, Tom and Mary Evans: music, history, construction, and players from the
Renaissance to Rock"

Magnussen, Paul: "Rincon Flamenco", Classical Guitar , 1997,: 30-33.

Magnussen, Paul: "Rincon Flamenco No.5: Basic Forms", Classical Guitar 1997,: 47-49.

"The Origins and Development of Flamenco" IN

The Guitar Foundation of America : http://www.guitarfoundation.org/

 

Liens vers d'autres sites de flamenco

Haut de la  page

HOMEPAGE

HISTOIRE DE LA GUITARE CLASSIQUE

IMAGES DE GUITARES ANCIENNES

HISTOIRE DU FLAMENCO

Copyright François Faucher 1998-2017